raconte

MARIE

MARGOTINE

Après avoir appris à coudre toute petite avec ma grand-mère, amoureuse de l'art en général et créative accomplie, je m'amuse avec la couture, la broderie, le cartonnage, le découpage, les bijoux, l'aquarelle et finalement les chapeaux.

 

Et MargOtine ? En 2009 début de l'aventure et naturellement je recherche un nom. Une fois n'est pas coutume, l'inspiration ne vient pas. Cherchant alors dans le dictionnaire des anciens mots de la langue française 

- mine d'or pour esprit défaillant - je m'arrête devant "margotin". Un fagot de petit bois. Soit. En le féminisant on obtient MargOtine, et en argot une "margot" est une femme bavarde.

Étonnant non ?

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now